Filière equidés en deux-sèvres

Promotion et développement de la filière cheval

 

L'association des races mulassieres du poitou

 

Sous l'appellation "races mulassières" se cachent trois spécimens aux qualités remarquables : le cheval Trait poitevin, le Baudet du Poitou et le produit (hybride) issu du croisement des deux, la mule poitevine.

Habituellement qualifié de mulassier, le Trait poitevin fut exploité de façon fort rentable jusqu'au lendemain de la seconde guerre mondiale, pour produire (par l'union contre nature de la jument mulassière poitevine avec le Baudet du Poitou) une mule de grande taille, la Mule poitevine, réputée dans le monde entier. La souche indigène, originaire des marais du Bas-Poitou, aurait été croisée avec des animaux provenant des Pays-Bas au XVIIe siècle, lors des travaux d'assèchement commandités par Henri IV.

Les origines (ibériques ?) du Baudet du Poitou sont  à peu près occultes aussi occultes que ses qualités, et il faut attendre 1717, alors que l'industrie mulassière est active depuis déjà plusieurs siècles, pour qu'en soit publiée la première description. Menacé de disparition, le Baudet du Poitou est sauvé grâce à une opération de sauvegarde lancée en novembre 1979 par le Parc Naturel Régional du Marais Poitevin, les Haras nationaux et le syndicat d'élevage mulassier de l'époque.

Depuis le printemps 2000, et en application de la loi sur l'élevage de 1996, l'association des éleveurs a été transformée en Unité de sélection et de Promotion des races (UPRa, aujourd'hui Association des Races Mulassières du Poitou), qui regroupe pour la première fois l'ensemble des partenaires concernés par l'avenir de cette production mulassière : éleveurs, organismes agréés chargés de la production de semence (la SABAUD et les Haras nationaux), utilisateurs (étalonniers, centres équestres...) et le CREGENE (Conservatoire des ressources génétiques du centre-ouest atlantique).

Au regard de la situation particulière des deux races (effectifs réduits, caractère, valeur affective...), l'attelage de loisirs semble bien être la voie de valorisation la plus intéressante pour les mâles écartés de la reproduction (Traits poitevins en surnombre et Baudets croisés inscrits au livre B du stud-book). L'élégance et la docilité du Trait poitevin en font également un animal de choix pour la selle, tandis que les baudets (mâle ou femelles du livre B notamment) peuvent également être destinés au port du bât et à la randonnée. Le travail agricole traditionnel : traction, maraîchage, portage, ou travail en forêt (débusquage et débardage), étant plutôt réservé aux mules et mulets qui font également d'agréables montures pour la randonnée.

Les missions de l'Association des Races Mulassières du Poitou :

  • gestion du stud-book (livre généalogique) du Trait poitevin et du Baudet du Poitou
  • définition des objectifs de sélection (production mulassière, attelage, loisir) et mise en place de programmes d'amélioration génétique
  • promotion des races mulassières du Poitou

Les chiffres en 2009, pour le Trait Poitevin Mulassier :

  • 272 femelles et 41 mâles en activité
  • 114 naissances (dont 29 mules)

pour le Baudet du Poitou :

  • 424 femelles et 93 mâles en activité
  • naissance : 173 dont 87 A et 86 B

 

Association Races Mulassières du Poitou

79510 COULON

Tél. : 05 49 76 91 31